Par osmose inverse

Par osmose inverse

L'osmose inverse : méthode de purification d'eau plus vertueuse que la déionisation

Le succès des filtres de dé-ionisation Hydropower de Unger est dû à sa simplicité d'utilisation et de mise en route. Si les contraintes légales étaient plus strictes, elles imposeraient à l'utilisateur, de faire régénérer la résine de leurs sacs usagers. Car la résine peut avoir plusieurs vies; peu nombreuses, certes, mais elle peut se régénérer 2 à 3 fois. Puis elle devrait être brûlée car polluante.

L'osmose inverse nécessite une mise en route plus technique. Idéalement, une installation sérieuse devrait proposer une filtration selon le chemin suivant : filtre sédiments > filtre UV > adoucisseur > filtre au charbon actif (contre le chlore) > membrane osmose inverse > filtre de déionisation.

  • Filtre sédiments > pour enlever les plus grosses particules à moindre coût.
  • Filtre UV > pour neutraliser les bactéries.
  • Adoucisseur > pour enlever le tartre préjudiciables aux membranes d'osmose inverse.
  • Filtre charbon actif  > pour neutraliser le chlore préjudiciable aux membranes d'osmose inverse et enlever les particules issues de l'adoucissement.
  • Membrane d'osmose inverse > pour barrer la route des métaux et minéraux dissous dans l'eau.
  • Filtre de dé-ionisation > pour parfaire la purification d'eau qui n'atteint jamais 100% avec une membrane d'osmose inverse.

Ce montage est difficile à mettre en place sur des équipements mobiles car trop encombrants et lourds.

Lire la suite

Suivez-nous :

Eaupac Eaupac Eaupac Eaupac Eaupac

Moyens de paiements :

Eaupac Eaupac Eaupac Eaupac Eaupac Eaupac