UNGER Global : son premier métier est de fabriquer des matériels de nettoyage de vitres traditionnels

0

L’histoire d’Unger commence en 1964.

Si, aujourd’hui, Unger s’est imposée comme un fabricant, de premier ordre, de matériels de nettoyage à l’eau pure, cette société a démarré son activité en 1964, par la fabrication de matériels de nettoyage traditionnel des vitres qui restent, encore, très utilisés et demandés sur ce marché.

                           

C’est Henry Unger qui fut le fondateur de cette société, activement soutenu par son épouse, en 1964. Il n’a eu de cesse d’essayer d’améliorer la qualité de ses matériels dans le but d’une meilleure efficacité, d’une moindre pénibilité ou d’un meilleur rendement. Ce n’est qu’aux environs des années 2000 que les 3 enfants Unger, Mark, Dane et Jan en ont pris la direction. Aujourd’hui, Solingen reste la ville historique, pour l’Europe, dans laquelle ils viennent d’installer un centre ultra moderne, mais ils ont fait migrer toute leur administration centrale dans le Connecticut aux Etats Unis qui constituent un marché énorme pour cette activité.

Raclette à vitre et mouilleur vitre, les outils de base incontournables pour le laveur de vitres

           

Tout laveur de vitres à l’ancienne dispose, dans son équipement, d’une poignée vitre sur laquelle il va installer une barrette plus ou moins longue, de 15cm à 55cm, qui sera dotée d’un caoutchouc qui permettra de racler l’eau sur la vitre et de la sécher parfaitement. Il aura besoin d’un seau pour mettre son eau et son produit. Ce seau sera équipé d’une grille pour égoutter le mouilleur et d’un support pour la raclette vitre. Aujourd’hui, les « raclettes vitres pro » ont vu l’arrivée de raclette vitre « Ergotec » et,

          

dernièrement des raclettes vitres « Ninja » proposant des barrettes de longueur pouvant atteindre 92 cm et 105 cm avec des mouilleurs vitres qui ont suivi la même tendance. Tous ces modèles de raclettes vitres continuent de se vendre et de faire des artisans heureux et fidèles à leur marque Unger. Pour s’assurer des meilleurs résultats, il associera ses matériels à des produits chimiques spéciaux sous label Unger. L’important, pour lui, est d’assurer un résultat optimal par la maîtrise des équipements et produits utilisés.

La perche télescopique traditionnelle alu, équipement complémentaire indispensable pour un travail en hauteur en sécurité

Très vite le problème de nettoyage des vitres en hauteur s’est posé. Pendant des décennies, nous avons vu des laveurs de vitres avec leur échelle en pointe pour accéder aux vitres en hauteur. Malheureusement, le travail en hauteur exécuté à partir d’une échelle est une des premières causes d’accident du travail. La législation est intervenue pour interdire, purement et simplement, le travail sur une échelle. Dès lors, la perche télescopique s’est imposée; en alu, car plus léger, télescopique, car plus facile à transporter. Unger propose une gamme de perches télescopiques adaptée aux problématiques du laveur de vitres. Le modèle « téléplus » permet de retirer ou de rajouter des brins en fonction du besoin car elle est évolutive. Nous verrons que ce savoir faire autour des perches télescopiques servira Unger dans les années 2000, puisque ça lui a permis de développer les perches télescopiques à passage d’eau pour le nettoyage à l’eau pure.

           

Si la perche télescopique a pour mission de base, celle de laver les vitres en hauteur, Unger a très vite compris l’intérêt de développer une série d’accessoires très utiles à fixer à leur extrémité. Ainsi apparaissent sur le marché, les accessoires pour perches comme les têtes de loup, les plumeaux, les brosses murales, les cueilleurs d’ampoules, les cueilleurs de projecteurs, les porte rouleau pour peinture, les porte pads.

Unger diversifie sa gamme en orientant ses fabrications d’abords vers les sols

         

Ainsi, nous voyons apparaître des seaux nombreux, des seaux laveurs pour les sols, puis des raclettes sols, des raclettes gravats, des pinces à déchets, des pique papiers, considérant que la propreté des bâtiments ne se limite pas aux seules vitres.

Compte tenu de la qualité de ses fabrications, là encore, il va s’imposer. Il a investi également et naturellement dans la microfibre et s’est attaché à développer les codes couleurs dans ses produits, comme les chiffons microfibres et les franges microfibres pour le nettoyage des sols. Il l’a fait avec un esprit rigoureux allemand et une qualité constante, tirée par le haut, qui fidélise énormément ses clients même si, parfois, les prix sont élevés. Dernièrement, en 2017, il vient de mettre sur le marché, le balai « erGO! clean » qui est absolument remarquable et très ergonomique.

        

Nous voyons très bien la stratégie de Unger qui va s’orienter, de plus en plus, vers le nettoyage général, mais, toujours avec des produits innovants.

Unger, enfin, se spécialisera dans les matériels de nettoyage des vitres à l’eau pure à partir de 2008…(voir nos différents articles sur ce sujet)

 

 

Comments are closed.