Le marché du nettoyage à l’eau pure : ce que vous devez savoir !

0

Derrière une technologie qui paraît simple, quelques  pièges sont à éviter

  • L’expression « nettoyage à l’eau pure » exerce une fascination, auprès du public, qui va créer des malentendus. Le fait de prononcer eau pure, votre client va s’imaginer que le résultat obtenu va être exceptionnel. Il va donc vous falloir de la pédagogie pour lui expliquer que l’eau pure n’est ni un décapant, ni de la nitroglycérine, ni la fée du logis. Elle est simplement un média efficace de nettoyage, à partir du moment où vous la faites intervenir dans des opérations d’entretien, sur des surfaces relativement lisses où la saleté n’a pas pu s’incruster depuis des mois. Ainsi les vitres offrent un support idéal à nettoyer avec de l’eau pure mais, il faudra faire attention à ces vitres qui n’ont pas été nettoyées depuis longtemps, et qui présentent des zones de calcification ou de dépôt de rouille. L’eau pure, à elle seule, ne parviendra pas à les enlever sans actions complémentaires musclées.
  • Les nettoyeurs de vitres à l’ancienne vont être, au tout début, réfractaires à cette nouvelle méthode de nettoyage. C’est normal. Il font du bon boulot. Ils sont souvent méticuleux voire maniaques. Ils ne peuvent pas imaginer qu’une brosse au bout d’une perche va faire mieux qu’eux qui travaillent à 20 cm de la vitre avec un grattoir. Ils ont raison pour ce qui est des vitres très sales, calcifiées et rouillées. Il vous faudra, là encore, de la patience et de la pédagogie pour qu’ils finissent par admettre les avantages de sécurité et de rapidité sur les vitres en hauteur régulièrement entretenues.
  • Même simple, cette nouvelle méthode de nettoyage à l’eau pure demande un savoir faire, un coup de main, qui s’acquiert, assez facilement, au fil du temps, car il repose sur de la logique.
  • Il y a eau pure et eau pure. L’eau pure dont nous parlons couramment, est une eau pure à zéro particule par million, soit 0 ppm ce qui correspond à une résistivité de 0.1 mégaohm et ce qui correspond, également, à une certaine hyperactivité naturelle donc une certaine puissance de nettoyage naturelle. Mais il y a, aussi, l’eau pure à zéro particule par milliard soit 0 ppb ce qui correspond à une résistivité de 18 mégaohm et ce qui correspond, également, à une puissance de nettoyage encore plus efficace que l’eau pure à 0 ppm puisqu’elle est 1000 fois plus pure. Donc, si vous nettoyez avec une eau pure au milliard vous serez plus efficaces. L’eau pure au million sera valable pour les surfaces peu encrassées qui sont nettoyées régulièrement avec ce procédé.
  • Ne soyez pas surpris si, lors de vos premiers nettoyages, il reste quelques points blancs sur la vitre. C’est le résultat de l’hyperactivité naturelle de l’eau qui continue d’agir pendant qu’elle sèche. Comme les vitres sont poreuses naturellement (même si nous ne le voyons pas à l’œil nu), l’eau finit de récurer ce qu’elle trouve dans ces micro pores lors de son séchage. La parade consiste, la première ou les deux premières fois, de racler l’eau restante avec une grande barrette (par exemple 75/95 ou 105 cm), grossièrement, pour limiter le phénomène, tout en évitant de perdre trop de temps. A partir de la troisième fois, en général, vous n’aurez plus besoin de le faire. C’est la raison pour laquelle, les anglo-saxons, vont excessivement vite pour nettoyer les vitres avec un résultat impeccable, car elles sont faites régulièrement. Nous devons donc, petit à petit, éduquer notre marché, ce qui deviendra de plus en plus évident, au fil du temps.
  • Certains équipements Unger, Ionic, Puraquleen ou autres, ne se suffisent pas à eux-mêmes, dans certaines situations où les surfaces à nettoyer sont inaccessibles où lorsque les conditions de pression de l’eau, de distance ou de hauteur ne sont pas favorables. Il vous faudra alors, vous équiper de moyens de distribution SoWater qui a prévu ce genre de désagrément.
  • Préparer son eau dans des réservoirs avant d’aller sur site, vous permettra, parfois, d’éviter des surprises de dernières minutes et d’être libres et autonomes vis à vis de votre client. Cela suppose que, là aussi, vous soyez équipés de moyens de distribution SoWater qui répondent parfaitement à ce type de besoin.

Comments are closed.